Nous avons publié des versions revues de la Politique de confidentialité et de la politique en matière de cookies d'OMRON. Votre utilisation de nos produits et services est soumise à ces dispositions revues.

Ce site Web utilise des cookies. En continuant à naviguer sur ce site Web, vous acceptez notre politique en matière de cookies qui a été revue en mai 2018.

Autoriser les cookies
OMRON nebulizer for hay fever

Rhume des foins ou rhinite allergique

Le rhume des foins ou la rhinite allergique est une maladie respiratoire associée à des symptômes allergiques. Le rhume des foins peut se déclarer au printemps (saisonnier) ou toute l'année (pérenne).

Qu'est-ce que le rhume des foins ou la rhinite allergique ?

Le rhume des foins est aussi appelé rhinite allergique. Le rhume des foins est une maladie respiratoire qui est associée à des symptômes allergiques au niveau du nez, des yeux, des oreilles, de la gorge et du palais. L'affection se déclenche lorsque le patient inhale un ou plusieurs allergènes véhiculés par l'air.

Le rhume des foins ou la rhinite allergique peut prendre une forme saisonnière ou perannuelle. Le rhume des foins saisonnier ou la rhinite allergique saisonnière peuvent se déclarer au printemps, en été et au début de l'automne tandis que le rhume des foins perannuel ou la rhinite allergique perannuelle peuvent être présents toute l'année.

Symptômes

Les symptômes du rhume des foins ou de la rhinite allergique qui les distinguent de la rhinite non allergique ou du rhume sont les démangeaisons au niveau des yeux, du nez, de la bouche, de la gorge ou de la peau. Les symptômes types du rhume des foins incluent également :

  • Obstruction ou congestion nasale
  • Écoulement nasal clair
  • Éternuements
  • Cornets nasaux rouges
  • Mal de gorge
  • Oreilles bouchées
  • Cercles noirs et/ou poches autour des yeux ou sous les yeux
  • Fatigue
  • Perturbation du sommeil
  • Réaction aux antihistaminiques oraux ordinaires et aux stéroïdes nasaux

Éléments déclencheurs

Les principaux éléments déclencheurs du rhume des foins sont les allergènes et les irritants. Certains symptômes du rhume des foins sont déclenchés par des allergènes extérieurs comme le pollen des plantes et les spores de moisissures. Ces symptômes indiquent que le patient souffre de rhume des foins saisonnier ou de rhinite allergique saisonnière.

D'autres symptômes du rhume des foins sont déclenchés toute l'année par des allergènes intérieurs tels que le poil des animaux domestiques, les acariens, les moisissures et les particules de blattes. Ces symptômes indiquent que le patient souffre de rhume des foins perannuel ou de rhinite allergique perannuelle.

Les irritants en général, comme la fumée de tabac et la combustion de gaz, peuvent également déclencher l'apparition des symptômes du rhume des foins.

Causes et facteurs de risque

Comme l'indique le nom, la rhinite allergique est provoquée par une réaction allergique à un allergène. Une réaction allergique est associée à un système immunitaire hypersensible, dans lequel la défense naturelle du patient contre l'infection et la maladie considère de manière erronée que les allergènes sont nocifs, et réagit par conséquent en produisant des anticorps pour leur résister. Ces anticorps provoquent la libération par les cellules d'un certain nombre de substances chimiques qui conduisent à une inflammation de la muqueuse ou de la couche interne du nez et à une production excessive de mucus, qui sont la cause de symptômes tels que les éternuements et l'obstruction nasale.

La tendance à développer un rhume des foins est renforcée par l'existence d'antécédents familiaux d'hypersensibilité du système immunitaire ou d'allergie. Les facteurs environnementaux tels que la cohabitation avec un fumeur et/ou l'exposition aux acariens à un jeune âge peuvent également exposer un enfant au risque de développer un rhume des foins.

Traitement

Les options de traitement du rhume des foins consistent de manière générale en des mesures d'évitement, l'administration de médicaments et l'immunothérapie allergénique ou la vaccination contre les allergènes.

Mesures d'évitement : Pour réduire efficacement les symptômes du rhume des foins chez les adultes et les enfants, il convient d'éviter les allergènes (acariens, moisissures, animaux domestiques, pollens et blattes), les irritants et les médicaments déclencheurs.

Médicaments : Il existe un certain nombre de médicaments permettant de traiter le rhume des foins, dont certains sont plus efficaces pour le traitement de certains types de rhinite (allergique vs non allergique), de certains symptômes ainsi que de certains niveaux de sévérité des symptômes. Certains des médicaments couramment utilisés pour traiter le rhume des foins ou la rhinite allergique sont les antihistaminiques, les stéroïdes nasaux, les corticostéroïdes, les décongestionnants ainsi que les solutions salines nasales. Ces médicaments peuvent être administrés à l'aide d'un nébuliseur et ils doivent être pris conformément aux instructions et aux prescriptions du médecin parce qu'ils peuvent avoir des effets secondaires et que tous ne sont pas sûrs pour les enfants. D'autres remèdes maison incluent les solutions salines nasales et les irrigations nasales.

  • Les antihistaminiques sont utilisés pour gérer les symptômes omniprésents du rhume des foins lorsqu'ils sont pris régulièrement le matin et le soir. Il a été démontré que, parmi les différents types d'antihistaminique, la cétirizine présente une bonne innocuité chez les enfants de plus de 6 mois.
  • Un spray stéroïdien nasal est requis en plus du traitement de première intention de la rhinite allergique chez les enfants afin de réduire la congestion nasale chronique. L'utilisation d'un spray nasal contenant à la fois des antihistaminiques et des stéroïdes nasaux est efficace, mais cette combinaison ne doit être utilisée que chez les adultes et les enfants de plus de 12 ans.
  • Les corticostéroïdes oraux, à l'inverse des stéroïdes nasaux, ne sont pas recommandés pour les enfants parce qu'ils peuvent constituer un risque de limitation du potentiel de croissance des enfants.
  • Les décongestionnants peuvent diminuer la congestion nasale, car ils provoquent une vasoconstriction des vaisseaux sanguins du nez et sont sûrs pour les enfants, mais ils ne doivent jamais être utilisés plus de 5 jours d'affilée. L'utilisation excessive de décongestionnants peut induire l'effet de congestion rebond.
  • Les solutions salines nasales et les irrigations nasales ont été proposées comme option de traitement à domicile pour la rhinite allergique ou le rhume des foins. L'utilisation de solution saline nasale aurait amélioré les symptômes de la rhinite allergique.

Immunothérapie allergénique ou vaccination contre les allergènes : La désensibilisation ou l'immunothérapie et l'immunothérapie sublinguale (SLIT) peuvent également être considérées comme des médicaments permettant de traiter le rhume des foins ou la rhinite allergique sur la base de la sévérité des symptômes, de l'incapacité du traitement médical à contrôler les symptômes et de la présence d'une comorbidité ou de la probabilité d'en développer une.

Références :

  1. Dykewicz, M. S., & Hamilos, D. L. (2010). Rhinitis and sinusitis. J allergy Clin Immunol, 125(2), S103-S115.
  2. Lohia, S., Schlosser, R. J., & Soler, Z. (2013). Nasal saline for allergic rhinitis. Cochrane Database of Systematic Reviews, 1(9), 1-7. doi:10.1002/14651858
  3. Marrs, T., Anagnostou, K., & Fox, A. T. (2013). Optimising treatment of allergic rhinitis in children. Practitioner, 257(1762), 13-18.
  4. National Health Services. (2016, February 15). Causes of allergic rhinitis. Extrait de NHS Choices : http://www.nhs.uk/Conditions/Rhinitis---allergic/Pages/Causes.aspx
  5. Seidman MD, Gurgel RK, Lin SY, et al. (2015). Clinical practice guideline: Allergic rhinitis. Otolaryngol Head Neck Surg., 152(1), S1-S43.